THERAPIE INDIVIDUEL

THERAPIE BREVE CENTREE SUR LES SOLUTIONS

 

La thérapie brève orientée vers les solutions : une approche nouvelle

Les fondements de l’approche orientée vers les solutions : « le client construit sa propre solution en se basant sur ses propres ressources et ses propres succès » (de Shazer).Inspirée des travaux sur la communication de Bateson ou Weakland, de l’approche psychothérapeutique de Milton Erickson, l’approche orientée solutions se penche sur les solutions à mettre en place : plutôt que « Pourquoi est-ce que ça va mal ? Le questionnement va être : comment faire pour aller mieux ? »

Dans cette forme de thérapie, il ne s'agit pas ici de résoudre un problème mais de créer une solution ou de considérer la solution comme déjà là et parvenir à construire celle-ci.

La TBCS fait partie d'un courant historique des thérapies stratégiques. Elle est particulièrement utilisée en thérapie familiale autant qu'individuelle.

Qu'est-ce que la thérapie brève ?

Le terme bref est sans doute inadéquat. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'on parle aujourd'hui beaucoup de ses déclinaisons comme la psychothérapie systémique, ou la thérapie centrée sur la solution. C'est une manière d'aborder la souffrance plus qu'une mesure de la durée d'une thérapie.

Thérapie centrée sur la solution

Le problème évoqué par le sujet sert de tremplin pour déterminer des exceptions c'est à dire des moments dans sa vie où il a déjà su y faire face et comment.

Ces exceptions sont les fondations d'une solution à mettre en place pour provoquer le changement attendu.

La gêne et la difficulté décrites préalablement permettent également de s'interroger sur ce que pourrait être la vie sans leur emprise.

Ainsi, le symptôme ne vient pas alimenter la plainte et trouver un écho infini dans l'histoire douloureuse du sujet, mais il constitue plutôt une paire de jumelles vers un objectif souhaité.

Une thérapie différente

Le risque est, du côté du psychothérapeute, d'apparaître comme négligeant quant à la plainte du patient et ne pas la prendre suffisamment en compte.

La plupart du temps, en thérapie, on peut chercher à déplier ce qu'il en est du symptôme. Comprendre pourquoi l'on souffre... Quelle est la racine du mal...

Dans les thérapies brèves centrées sur la solution, un pas-de-côté est opéré. Cela peut être déroutant pour le patient. Au psychologue d'y être attentif et au patient de ne pas hésiter à le manifester.

Qu’est-ce qui permet à la thérapie d’agir efficacement, à brève échéance en donnant de résultats durables dans le temps ? 

La méthodologie de la thérapie brève permet de mettre de l’ordre dans le chaos que nous ressentons lors de périodes de crise ou dans le flou dans lequel nous baignons quand les problèmes sont multiples ou de longue durée.

En se focalisant sur la résolution du problème le plus aigu lors du démarrage de la thérapie, elle permet aux personnes de reprendre le contrôle de leur vie. La personne ou la famille, plus forte et plus confiante, dépasse ainsi plus vite les autres difficultés ou problèmes, toujours avec l’aide du thérapeute, si besoin. Le thérapeute tient compte de tout ce qui a été essayé par le passé et qui n’a pas donné de résultats concluants afin de ne pas s’éterniser sur des « tentatives de solution » improductives.

La thérapie avance par objectifs bien définis par le patient et/ou la famille avec l’aide du thérapeute. La thérapie est active, c’est–à-dire qu’on n’utilise pas les séances pour parler inlassablement des causes présumées du problème mais pour analyser comment le problème se maintient dans le présent, la manière comment les issues sont bloquées et la manière de commencer à dénouer les fils.

Le patient, à la fin de chaque séance, est invité et instruit à mettre en place certaines expériences d’observation et de communication, de manière à rester « en thérapie » pendant la vie courante.

Ajouter un commentaire